À vous la parole

Accueil > Axes de travail > Risques Majeurs > Information-communication > Atelier Mobilisation des citoyens en cas de crise Assises des Risques

Axes de travail

Atelier Mobilisation des citoyens en cas de crise Assises des Risques

Logo assises

13/10/16

Pour cette 7ème édition des Assises des Risques, le pilotage de l'atelier « Mobilisation des citoyens en cas de crise" a été confié au SPPPI PACA.

"Alors on s’est intéressé à la crise, mais pas que … La réflexion a porté surtout et plus particulièrement sur les citoyens.
Comment les informer, comment les impliquer ? Comment interagir efficacement avec eux ? Ont-ils un rôle à jouer ?

Il s'agissait donc de concentrer les débats sur le jour J lors de la crise sans s'attarder sur les sujets « prévention », prévention des risques, information préventive etc, qui sont pourtant indissociables."

Les intervenants de cet atelier étaient :

  • M. Jean-Paul Lecocq (Maire de Gonfreville - L’Orcher, Vice - Président de la Communauté de l’agglomération Havraise, Conseiller Départemental de Seine-Maritime, ancien Député de la 6ème circonscription de la Seine Maritime et Conseiller Régional de Haute-Normandie)
  • M. Christophe Pasquini (Lieutenant-Colonel au SDIS (Service Départemental Incendie Secours) dans le Var, Chargé des opérations de Gestion des interventions sur le terrain (risques naturels majoritairement)
  • M. Gilles Martin (Parcours de militaire de la sécurité civile, Créateur et consultant associé de l’ATRISC, Co-Fondateur de VISOV (Volontaires Internationaux en Soutien Opérationnel Virtuel)

Restitution

"C'est un sujet très classique sur lequel il faut avoir l'humilité de reconnaître que rien n'est jamais acquis : on parle là de sauver des vies et l'n est au coeur de tout ce qui sous tend les actions sur les risques.

Sur ce sujet on ne peut plus classique, ce fut un débat riche en contenu, passionnant et même émouvant, avec une forte participation de la salle.

En résumé, on pourrait dire, mobiliser c'est informer, mais c'est aussi impliquer.

Informer :

  • en multipliant les canaux ou vecteurs pour atteindre toutes les cibles, ce qui nécessite un travail en amont.
  • en développant du lien, des passerelles, entre les acteurs du territoire, un exemple : les formations communes permettent de favoriser ces liens pour le jour J être plus efficaces. C'est un travail en continu qui peut être long.
  • En remettant l'humain au coeur : les dispositifs les plus performants ne peuvent se passer d'humain.

Il s'agit donc là, de développer une intelligence collective avec un point crucial qui est celui de la crédibilité.

Impliquer, ce peut être par :

  • les réserves citoyennes (il en existe même des numériques sur Nice)
  • les médias sociaux. En effet, les citoyens peuvent grâce à ces médias être "capteurs d'information", "acteurs" ou même "experts". Grâce à ces outils, la réponse et les moyens peuvent être adaptés au plus des besoins sur le terrain. 

Rendons les citoyens acteurs, profitons de l'opportunité de la révolution numérique pour en faire des partenaires de la sécurité collective."

Pour voir cette restitution sur periscope (application à télécharger)

Assises des Risques