À vous la parole

Accueil > Axes de travail > Déchets > DDD > GT - Tour d'horizon

Axes de travail

Que pouvez-vous nous dire sur l'accueil des artisans dans un centre tel que Valortec. (DREAL PACA)
Que pensez-vous du système de la consigne ? (CRMA)
Qu’en est-il des déchets du BTP, notamment des gravats souillés ? (club des Entreprises Salon Entreprendre)
Les conditions de réussite ne résident-elles pas dans un couplage entre les déchèteries industrielles ou professionnelles et à destination des artisans?
Lorsqu’il est question de la construction d’une ZAC, est-il possible d’envisager de stocker les déchets sur place ? (Réseau Vert)
Au niveau des déchèteries communales à destination du grand public, grâce à l’Ademe on a réussi à avoir des ratios et nous savons qu’il faut une déchèterie pour 20 000 habitants. Est-ce que ce genre de ratio a été édité ou établi par les professionnels sur les déchèteries industrielles ? Avons-nous une idée du nombre de déchèteries industrielles que nous devrions avoir pour le maillage correct d’un territoire ou pas du tout? (CPA)
Qu’en est-il des déchets du BTP, notamment des gravats souillés ? (Club des Entreprises Salon Entreprendre)
Vous avez évoqué une plateforme à 50% artisans et 50% communauté. J’aurai aimé savoir si on effectue un tri pour les déchets dangereux au niveau des déchets de la communauté urbaine ou des déchets des artisans et quelle est la proportion que l’on retrouve d’un côté comme de l’autre ? Est-ce que la proportion de déchets collectés sur la voie publique et donc issus de décharges sauvages est importante ? (CUM)

Voir toutes les FAQs

DDD : Tour d'horizon des Déchets Diffus Dangereux

Stockage Déchets diffus dangereux Déchetterie

19/09/11

Ce premier atelier était organisé sous un format d’échange et partage d’expériences sur le sujet de la gestion collective des déchets diffus dangereux.

Il a ainsi été présenté :

  • L'État des lieux en PACA
  • Les opérations de gestion collective : quelles aides, quel retour d’expérience ?
  • La collecte des déchets dangereux diffus : déchetterie ou prestataire ?
  • Quelques solutions, quelles offres ?
  • Les évolutions règlementaires à venir : la responsabilité élargie du producteur (REP).

44 personnes étaient présentes à ce groupe de concertation axé sur 3 présentations courtes et une dizaine de témoignages sous  forme informelle. 

  • Association : 9
  • Industriels : 21 
  • Collectivités : 8
  • Scientifique : 3 
  • Etat : 3

Conclusions et perspectives

Cet atelier a permis d’identifier les freins (ou les verrous) et les éléments facilitateurs au développement de la collecte des Déchets Dangereux Diffus, en séance, mais aussi par le biais d’un questionnaire. Cette analyse a porté sur les freins et les leviers : 

  • inhérents à la nature même de ces déchets
  • liés aux infrastructures
  • liés aux aspects économiques
  • liés à l’information communication
  • liés à la règlementation, au contrôle, à la répression.

D’autres propositions ont été ensuite été faites, portant sur des sujets variés comme la collecte des fusées de détresse (responsable de départs d’incendie), le rôle des chambres consulaires etc.

 

Ces ateliers ont été financées par l'ADEME et le SPPPI PACA.