À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos > Plate-forme Enviro'Fos > INDEX - Etude dâimprégnation environnementale des populations de Fos-sur-Mer

Enviro'Fos

 

Affichage dtaill (Plate-forme Enviro'Fos)


INDEX - Etude d’imprégnation environnementale des populations de Fos-sur-Mer

17_INDEX
Producteur(s) : IECP - Institut Ecocitoyen Pour la Connaissance des Pollutions
Type de producteur : Associations

Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions


Rapport, 2017


Fos sur mer / Saint-Martin-de-Crau / Mouries
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Durée de l'étude : 2 ans
JPEG IECP INDEX 1

Objectifs

Suite aux nombreuses interrogations de la population de Fos-sur-Mer, l’Institut Ecocitoyen pour la Connaissance des Pollutions (IECP) a donc réalisé le programme de recherche INDEX (Goix et al., 2017). Cette étude consiste à :

 - étudier les niveaux d’imprégnation aux polluants anthropiques de la population de Fos-sur-Mer afin d’identifier une éventuelle sur-imprégnation par rapport à un groupe témoin non exposé aux pollutions industrielles (population de St-Martin-de-Crau/Mouriès)

- identifier les facteurs influençant les concentrations sanguines et urinaires en polluants mesurées sur chaque individu tout en tenant compte des facteurs de confusion et de variation potentiels. Il s’agit d’une étape fondamentale dans la connaissance des impacts des pollutions sur l’homme et les résultats de cette étude serviront de base à la mise en route d’actions concrètes en matière de prévention de la santé publique.

Dans le cadre de l’étude INDEX, plus de 50 biomarqueurs (métaux, dioxines/furanes, HAP, benzène et PCB) ont été analysés dans le sang et les urines des 138 volontaires recrutés (58 en zone témoin et 80 en zone exposée). Les biomarqueurs mesurés dans cette étude correspondent aux principales substances chimiques émises par les sites industriels de la ZIP, par la circulation routière, le trafic maritime et les activités humaines (chauffage au bois etc. Ces polluants ont été mesurés dans l’environnement proche des installations par différentes études scientifiques Ratier (2015); Dron et al. (2017a); Lubonis (2017). La liste des substances recherchées se fonde également sur l’Étude Nationale Nutrition Santé (Fréry et al., 2011, 2013), afin de disposer d’un maximum de valeurs de référence concernant l’imprégnation de la population française. Des analyses biologiques sont réalisées en parallèle (NFS, glycémie, vitamines...), afin de renseigner l’état des principales fonctions (hépatiques, ou rénales), ou encore de mettre en évidence d’éventuelles perturbations (métaboliques, inflammatoires...). Cette étude porte sur l’imprégnation de la population exposée (Fos-sur-Mer) et non exposée (StMartin-de-Crau/Mouriès) en métaux et polluants organiques, elle n’a pas été construite pour évaluer les effets sanitaires de la population étudiée, et ne prétend pas répondre à cet objectif.


Conclusion

Niveaux d'imprégnation

Pour l’ensemble des polluants analysés dans le cadre de cette étude, les imprégnations sont en moyenne du même ordre de grandeur voire inférieures à celles relevées dans l’étude nationale de référence (ENNS). Toutefois, celle-ci date de plus de 10 ans et il est probable que les niveaux d’imprégnation nationaux aient diminué durant ce laps de temps en lien avec l’effet de diverses réglementations sur la pollution de l’air. Une nouvelle étude nationale a été réalisée en 2016 mais n’a pas encore été publiée. Elle permettra, a posteriori, de comparer les résultats de l’étude INDEX a des valeurs actualisées de référence. Tous les polluants ne disposent pas de valeur critique d’imprégnation ou de valeurs guides permettant de déterminer s’il y a un risque de voir des effets néfastes aux imprégnations relevées. Toutefois, pour les polluants pour lesquels une telle valeur existe, il n’y avait dans l’étude INDEX que de rares dépassements, qui n’ont pas pu être reliés au contexte environnemental de la zone.

Facteurs d’exposition liés à la zone d’étude

Toutefois, il a été mis en évidence, après ajustement sur les facteurs de variation et de confusion, une sur-imprégnation de la population exposée à certains polluants, par l’inhalation (le fait d’habiter en zone exposée) mais également du fait de l’utilisation d’un environnement lui-même contaminé par la pollution atmosphérique de la zone. L’étude INDEX a mis en évidence une sur-imprégnation de la population exposée par inhalation pour le plomb, deux furanes typiques des émissions industrielles, et le benzène mais uniquement chez les personnes les plus âgées. La pratique du jardinage en zone exposée était associée à une augmentation de l’imprégnation en PCB totaux par rapport à la zone témoin. Le fait de consommer les légumes du jardin était associée à une augmentation de l’imprégnation en cadmium dans la zone exposée, alors que l’effet était protecteur en zone témoin. La consommation de produits de la mer locaux (poissons de mer, fruits de mer) était associée à une élévation des imprégnations en PCB, dioxines/furanes, mercure et chrome. Paradoxalement, ce type de consommation était protecteur pour le cadmium, le cobalt et l’arsenic inorganique. Finalement, ces résultats étaient cohérents avec les études menées par l’IECP sur la contamination des sols, des plantes, de l’atmosphère et du milieu marin.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro’Fos ? Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité des études, ni dans l'exactitude de leurs résultats, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos sur ces études.