À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos > Plate-forme Enviro'Fos > Pollution atmosphérique et hospitalisations pour pathologies cardio-vasculaires et respiratoires et cancers dans le secteur de l'Ãtang de Berre

Enviro'Fos

 

Affichage dtaill (Plate-forme Enviro'Fos)


Pollution atmosphérique et hospitalisations pour pathologies cardio-vasculaires et respiratoires et cancers dans le secteur de l'Étang de Berre

JEG INVS

Objectifs

Le pourtour de l’Étang de Berre est une zone densément peuplée, où de nombreuses industries ont été installées depuis plus de 50 ans. La zone Fos-Étang de Berre est ainsi la zone industrielle la plus importante de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), regroupant sur plusieurs sites un important complexe pétrochimique et sidérurgique. Les industries émettent de nombreux polluants atmosphériques qui en font une des zones les plus polluées en France, malgré l’instauration de normes de plus en plus contraignantes et les progrès techniques réalisés par les industriels qui ont permis une diminution des rejets depuis 20 ans.

Ces émissions polluantes sont la cause de nombreuses interrogations de la part de la population, des élus et d’associations de médecins dont la principale attente est de connaître les effets de la pollution atmosphérique d’origine industrielle sur l’état de santé des résidents.

La Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Sud a été saisie, en 2005, par la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales des Bouches-du-Rhône (Ddass) afin d’évaluer la faisabilité de conduire une étude épidémiologique concernant les effets de la pollution atmosphérique sur la santé des personnes vivant dans la zone de l’Étang de Berre.

Après un premier bilan de l’existant et des données disponibles réalisé en 2006, la Cire Sud, en collaboration avec le Département santé environnement de l’Institut de veille sanitaire (InVS), a mené une étude descriptive sur les hospitalisations pour mettre en évidence un éventuel excès d’hospitalisations pour les pathologies cardio-vasculaires, respiratoires ou cancéreuses dans la zone de l’Étang de Berre et, s’il existe, pour identifier une association entre les variations géographiques de l’exposition aux polluants traceurs de la pollution industrielle et des hospitalisations sélectionnées.


JPEG IMPACT SANITAIRE

Conclusion

Cette étude a mis en évidence un excès d’hospitalisations pour infarctus du myocarde chez les femmes dans les communes moyennement ou très impactées par le SO2 et chez les hommes dans les communes les plus impactées. Aucun excès d’hospitalisation pour pathologies respiratoires ou pour cancers n’a été observé dans les communes exposées à la pollution industrielle à l’exception des leucémies aiguës chez les hommes pour les communes les plus impactées.

Compte tenu des limites des études écologiques et de la réalisation de tests statistiques multiples, il n’est pas impossible que ces résultats soient dus au hasard ou que certains facteurs de risques individuels (tabagisme, hypertension artérielle, exposition professionnelle…), non pris en compte dans ce type d’analyse, puissent expliquer les excès d’hospitalisations observés.

Toutefois, si ces résultats sont mis en perspective avec la situation locale, un faisceau d’éléments cohérents conduisent à les considérer comme des effets sanitaires plausibles du mélange de polluants issus des industries et des autres émetteurs présents sur la zone d’étude. Cette étude souligne qu’en terme de morbidité hospitalière, la situation sanitaire de la population exposée à la pollution atmosphérique d’origine industrielle n’est globalement pas préoccupante pour les pathologies respiratoires et pour les cancers. Elle illustre toutefois l’impact de la pollution atmosphérique sur le système cardio-vasculaire.

Cette étude, qui va dans le sens de constats déjà établis par des études précédentes, vient compléter les connaissances sur la situation locale qui sont suffisantes pour formuler les recommandations suivantes :

  • poursuivre activement la mise en œuvre d’actions permettant de diminuer les émissions de certains polluants ;
  • sensibiliser les médecins du secteur de l’Étang de Berre sur l’importance de la prévention des maladies cardiovasculaires ;
  • sensibiliser les médecins et les médecins du travail aux risques cancérogènes liés à l’exposition professionnelle ;
  • mieux caractériser l’exposition au PM2,5 de la population du secteur de l’Étang de Berre ;
  • poursuivre la surveillance des indicateurs d’hospitalisations et des passages aux urgences pour les pathologies ischémiques cardiaques.

 

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro’Fos ? Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité des études, ni dans l'exactitude de leurs résultats, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos sur ces études.