À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos > Plate-forme Enviro'Fos > EPSEAL - Etude Participative en Santé Environnement Ancrée Localement

Enviro'Fos

 

Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Fos)


EPSEAL - Etude Participative en Santé Environnement Ancrée Localement

jpeg epseal

Objectifs

L’Etude Participative en Santé Environnement Ancrée Localement (EPSEAL) consiste à produire des connaissances légitimes, robustes et pertinentes sur les interactions locales entre santé et environnement, en associant étroitement les habitants de deux villes du Golfe de Fos aux travaux de l’équipe de recherche, à toutes les étapes du projet : de la construction de l’objet scientifique et du questionnaire d’enquête, à l’interprétation des résultats et à la réflexion sur leur utilisation, en passant par l’analyse des données collectées de manière représentative auprès des habitants, et jusqu’à la valorisation et la dissémination des résultats.

Le projet est basé au Centre Norbert Elias et géré par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Il bénéficie du soutien de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses).


Conclusion

  • Des habitants préoccupés par les sources de pollution locales, principalement industrielles

Les habitants sont préoccupés par la qualité de leur environnement, les pollutions environnementales locales, et le lien entre leur santé et leur environnement. Ils font la chronique d’une pollution devenue ordinaire, de débordements industriels cumulés à d’autres formes d’exposition locale à la pollution, au sujet desquelles ils aimeraient que leur voix soit entendue afin d’améliorer la situation sanitaire et environnementale locale, dans une perspective de justice environnementale.

  • Une étude en santé environnement fruit de la participation des habitants et autres acteurs locaux

Cette étude et ces résultats doivent avant tout leur existence et leur réalisation à l’implication à toutes les étapes du projet des habitants des deux villes et d’autres acteurs locaux, au premier rang desquels les médecins généralistes et spécialistes engagés auprès de l’équipe de FOS EPSEAL.
La préexistence de questionnements locaux en santé environnement a été propice à la mise en place de l’étude et à sa conception. L’actualité des préoccupations des habitants pour leur santé et leur environnement a permis une participation riche et essentielle des habitants lors de la phase cruciale de l’enquête par questionnaire, dans tous les quartiers des deux villes de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis-du-Rhône. L’équipe du projet, après avoir collecté deux fois plus de données qu’escompté, a stoppé fin décembre 2015 sa phase d’enquête afin d’avoir la possibilité matérielle de traiter toutes les données principales dans le temps du projet.
La phase d’analyse collaborative des résultats de l’étude s’est montrée concluante. L’analyse collaborative a élevé le degré de pertinence de l’interprétation des résultats, tant pour les habitants que pour les chercheurs. Habitants, chercheurs et participants des ateliers d’analyse ont été amenés à incorporer les expériences et savoirs de chacun (chacun ayant des savoirs experts à fournir), à mêler les compétences afin de donner corps aux résultats de l’enquête. Les réflexions de chaque catégorie de participants autour de la table de discussion, et en premier lieu les réflexions de l’équipe de recherche, ont gagné en acuité au cours de ces échanges dynamiques : et c’est bien d’un processus d’apprentissage à double sens que l’on peut parler.

  • Les études participatives en santé environnement ancrées localement, utiles en France et en Europe

Ce type d’études, innovant dans les contextes français et européen, a montré toute sa force et son utilité à travers son adaptation au contexte unique de deux villes du golf de Fos. Cette méthodologie permet en effet de bâtir des connaissances locales légitimes en santé environnement, grâce à l’implication des habitants des localités concernées, y compris dans un contexte de savoirs contestés et de controverses locales en santé environnement (Brown, 2007).
L’équipe de l’étude FOS EPSEAL, ainsi que les habitants de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis qui se sont exprimés dans l’enquête ou dans les ateliers collaboratifs, invitent à une plus large utilisation de cette approche de recherche en France, et en Europe.

  • Utilisation des résultats selon la feuille de route fixée par les habitants

Le troisième objectif de développement durable fixé récemment par les Nations Unies à l’échelle mondiale est de « permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ». La santé dégradée à cause de la pollution de l’air est notamment pointée du doigt. Dans ce but, construire des données de manière innovante, peu coûteuse, et démocratique, est à la base de l’action36. Aussi la construction de ces données locales en santé environnement doit-elle servir avant tout à la conduite d’actions tangibles visant l’amélioration des conditions sanitaires et environnementales des habitants du golfe de Fos, et plus largement d’autres points noirs environnementaux en France et en Europe.
Au cours des réunions et ateliers collaboratifs tenus dans les deux villes, les habitants ont assigné des objectifs à l’équipe de recherche concernant l’utilisation des résultats de l’étude. Les habitants ont souhaité une diffusion des résultats par tous les canaux possibles, à l’échelle locale comme à l’échelle nationale, et sur la durée.
Cette diffusion est destinée à rendre publique cette connaissance de la santé environnementale locale, et à servir de levier afin de peser dans les choix qui seront faits à l’avenir sur le territoire du golfe de Fos, dans le sens d’une prise en compte de l’état de santé des habitants décrit dans l’étude, en vue de son amélioration. L’équipe de recherche tout comme les habitants espèrent que les pouvoirs publics et les autres acteurs concernés sauront se montrer à la hauteur des enjeux et attentes locaux révélés par l’étude FOS EPSEAL.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro’Fos ? Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité des études, ni dans l'exactitude de leurs résultats, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos sur ces études.