À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos > Plate-forme Enviro'Fos > Contexte hydrogéologique des marais du Vigueirat

Enviro'Fos

 

Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Fos)


Contexte hydrogéologique des marais du Vigueirat

Producteur(s) : SYMCRAU - Syndicat Mixte de gestion de la nappe prhéatique de la Crau
Type de producteur : Collectivités

SYMCRAU


Note, 2015


Nappe de la Crau
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Thèmes : Eaux souterraines
Mots-clés : Hydrocarbures, Métaux, Nappe de la Crau
Type d'étude : Exploratoire
JPEG SYMCRAU VIGUERAT

Objectifs

Objectif de la note

Dans le cadre du plan de gestion de la Reserve Naturelle Nationale des Marais du Vigueirat, le SYMCRAU a réalisé un état des lieux des caractéristiques hydrogéologiques de ce secteur, objet de cette note. Ce travail servira de base de connaissance pour le projet SIMBA, l'étude sur les volumes prélevables et l'étude sur les exutoires naturels de la nappe, qui s'inscrivent dans le programme d'actions du contrat de nappe.

Contexte hydrogéologique

Les Marais du Vigueirat se situent dans le contexte hydrogéologique de la plaine deltaïque de la Camargue (Figure 1). Se superposent dans ce secteur deux aquifères: un aquifère superficiel lenticulaire, constitué par les limons et sables du Rhône, et un aquifère profond captif de cailloutis qui est le prolongement sous la Camargue de l'aquifère de la Crau (Figure 2). La base de cette série d'aquifères est constituée du substratum à caractère peu perméable du Miocène (molasse, marne et grès), d'âge Helvétien dans le secteur d'étude. 


JPEG VIGUEIRAT

Conclusion

L'influence des eaux souterraines sur le fonctionnement des hydrosystèmes superficiels des Marais du Vigueirat est limité. D'une part les limons superficiels font office d'aquitard peu perméable, limitant le transferts entre le milieu superficiel et l'aquifère profond. D'autre part la gestion hydraulique des Marais par un transfert d'eau depuis le canal du Vigueirat jusqu'au canal de Arles-à-Bouc, produit un gradient de pression descendant qui limite la possibilité de remontée d'eau salé depuis l'aquifère profond. Néanmoins, les eaux transitant dans le canal du Vigueirat sont issues des canaux de drainage, dont une partie recevrait les eaux souterraines de la Crau. En période de hautes-eaux de la nappe, c'est-à-dire durant la période d'irrigation estival, une attention particulière doit être donnée sur la gestion des flux important transitant dans la canal du Vigueirat.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro’Fos ? Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité des études, ni dans l'exactitude de leurs résultats, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos sur ces études.