À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos > Plate-forme Enviro'Fos > Mesure des métaux lourds sur le pourtour de l'étang de Berre

Enviro'Fos

 

Affichage dtaill (Plate-forme Enviro'Fos)


Mesure des métaux lourds sur le pourtour de l'étang de Berre

Mesure des métaux lourds sur le pourtour de l'étang de Berre
Producteur(s) : AIR PACA
Type de producteur : Associations

Air Paca


Rapport, 2001


Fos-sur-Mer - Port-Saint-Louis-du-Rhône et Pourtour de l'Étang de Berre
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Durée de l'étude : 1 an
Thèmes : Air
Mots-clés : Métaux, Pathologies respiratoires, PM, PM1, PM 10, PM 2.5
Type d'étude : Exploratoire
jpeg1

Objectifs

Cette étude a pour but l’évaluation des niveaux moyens à proximité des émetteurs industriels de notre région relevant des secteurs d’activité connus comme étant les principales sources d’émission de cadmium, de nickel ou d’arsenic. Ce sont principalement l’industrie du fer et des métaux non ferreux (Cd, As), les installations de combustion du pétrole ou du charbon (Ni, As) et les incinérateurs de déchets (Ni).

Jusqu'à présent, aucun effet de pointe n’est réellement documenté, par contre, en plus de leur pouvoir cancérigène, l’inhalation de ces métaux même en de faibles quantités peut sur une longue durée conduire à des niveaux de concentration toxique par effet d’accumulation dans l’organisme. C’est pourquoi seule l’évaluation des effets à long terme sera prise en considération dans l’élaboration des futures seuils d’évaluation européens qui seront exprimées en tant que moyennes annuelles.

A ce jour, seul le plomb est réglementé en France, pour les métaux As, Ni, Cd, un projet de Directive Européenne est actuellement en circulation dans les états membres et propose les seuils d’évaluation annuels suivants :

  • Arsenic 6 ng/m3 en moyenne annuelle

  • Cadmium 5 ng/m3 en moyenne annuelle

  • Nickel 20 ng/m3 en moyenne annuelle

La stratégie adoptée pour cette étude a consisté à effectuer quatre campagnes de mesure d’un mois chacune répartie sur l’année 2001 (une par saison). 8 préleveurs de particules équipés d’une tête PM10 (c’est à dire ne laissant passer que les particules de diamètre inférieur à 10 microns) ont été installés dans les secteurs géographiques de Fos-sur-mer et de Berre l’Etang-Rognac, de façon à encadrer les principales sources industrielles potentiellement émettrice de métaux lourds. Au cours de chacune des campagnes, quatre prélèvements d’une semaine ont été effectués. En tout, plus de 150 filtres ont été récoltés puis analysés par le laboratoire du CEREGE (Centre Européen de Recherches et d’Enseignement des Géosciences de l’Environnement).

Les teneurs moyennes en métaux lourds enregistrées dans la région de l’Etang de Berre sont globalement faibles.
Les concentrations mesurées en plomb varient entre 9,7 ng/m3 et 14,4 ng/m3 et sont donc très inférieures à la valeur limite actuelle de 500 ng/m3 en moyenne annuelle.
Les valeurs en nickel et en arsenic qui oscillent respectivement entre 5,0 ng/m3 et 9,6 ng/m3 et entre 3,0 ng/m3 et 4,2 ng/m3 sont inférieures au projet de futures seuils d’évaluation. Enfin, les valeurs en cadmium sont très faibles puisque comprises entre 0,4 ng/m3 et 0,8 ng/m3 .
Les niveaux relevés en As, Pb, Ni et Cd sont globalement stables sur la période de mesure et surtout homogènes entre les différents sites. Au regard des niveaux moyens, il n’y a pas d’influence localisée des différentes sources, de plus la bonne dispersion de particules fines est à l’origine des niveaux homogènes observés.
Même si ces premières mesures ont permis d’évaluer les niveaux de fond moyen pour As, Cd, Ni et Pb dans la région de l’étang de Berre, il est difficile d’estimer l’évolution de leurs teneurs dans les prochaines années.
C’est pourquoi la mesure pérenne de ces métaux sera effectuée à partir de l’année 2003. Un premier site de mesure sera installé à la station de Port de Bouc la Lèque ( un second suivra début 2004 à Berre l’Etang) et permettra de mesurer en continue les niveaux de As, Cd, Ni et Pb afin de veiller au respect des valeurs réglementaires (ou futures valeurs réglementaires) et d’observer leurs évolutions dans la région. 


Conclusion

Ce rapport présente les résultats des campagnes de mesures des métaux lourds réalisées entre avril 2001 et avril 2002 dans le région de l’étang de Berre.

Une estimation des niveaux moyens de fond en As, Cd, ni et Pb a pu être réalisée sur une année aux alentours des principales zones industrielles de l’étang de Berre.

Les teneurs enregistrées sont toutes inférieures aux valeurs réglementaires actuelle pour le plomb ou en projet pour l’arsenic, le cadmium et le nickel. De plus, la comparaison entre les différents sites de mesure montre que les niveaux sont homogènes sur toute la zone d’étude.
Cette étude a aussi mis en évidence la relation entre les teneurs en As, Cd, Ni et Pb rencontrées dans l’air ambiant, il n’a pas été possible d’identifier des sources locales spécifiques en un des quatre métal étudiés sur le pourtour de l’étang de Berre.

A suite à cette étude devra donc être envisagée afin de mieux évaluer l’influence des différentes sources locales.

L’analyse de la charge des métaux lourds étudiés dans la fraction PM10 montre aussi que les sources de métaux dans la région de l’Etang de Berre sont principalement du à l’activité industrielle et non au transport routier.

Afin de préparer les futures exigences réglementaires, AIRFOBEP évaluera à partir de 2003 les niveaux moyens de métaux lourds dans l’air ambiant de la région de l’étang de Berre grâce à la mise en place d’un préleveur automatique de particules à Port de Bouc. Un second viendra compléter le dispositif de surveillance en 2004 à Berre l’Etang.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro’Fos ? Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité des études, ni dans l'exactitude de leurs résultats, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos sur ces études.