Accueil > Enviro'Fos / Gardanne > Plate-forme Enviro'Fos / Gardanne > Projet HYPERBERRE - Cartographie des habitats de l'étang de Berre par imagerie hyperspectrale aéroportée : application aux herbiers de zostères

Enviro'Fos / Gardanne

 

Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Fos / Gardanne)


Projet HYPERBERRE - Cartographie des habitats de l'étang de Berre par imagerie hyperspectrale aéroportée : application aux herbiers de zostères

Vignette objectifs

Objectifs

Ce rapport final du projet HYPERBERRE comporte deux parties distinctes :

  1. Présentation des cartographies manuelles, publiées en juin 2018 par le GIPREB (rapport annuel de l’Observatoire).
  2. Rapport de synthèse de la cartographie hyperspectrale (acquisition, librairie spectrale, traitements des données, cartographie automatisée), écrit par HYTECH IMAGING avec des modifications/validations par le GIPREB (rapport validé le 03/05/2018).

Le présent document présente un rappel de la zone d'intérêt, décrit la configuration des capteurs utilisée, le déroulement du levé aérien et de l’acquisition de la bibliothèque spectrale, les caractéristiques de la bibliothèque spectrale acquise, les étapes de prétraitements d’images réalisées et la méthode de cartographie des zostères développée et mise en œuvre lors de cette étude. Il présente et analyse enfin les cartes de zostère obtenues sur les zones d’intérêt.


Vignette conclusion

Conclusion

1ère partie

Cette cartographie a permis de mettre en évidence une progression des herbiers de zostères dans l’étang de Berre. Ils colonisent maintenant 17,9 ha contre 4.4 ha en 2014. Cette progression s’est faite majoritairement à partir des herbiers existants (Pointe de Berre, Arc, bassin de délimonage et étang de Vaïne) par coalescence des tâches existantes, colonisation latérale mais aussi développement en profondeur. Les herbiers descendent jusqu’à 2 m de profondeur et certaines petites taches peuvent être observées plus en profondeur. Un nouvel herbier s’est formé, à partir de coalescence de petite taches, sur la bordure littorale est (Bouquet) ; de nombreuses nouvelles taches ont également fait leur apparition sur cette même bordure littorale et dans une moindre mesure sur la côte ouest (Ranquet, Figuerolles).

Il sera intéressant de suivre le devenir de ces taches pour voir si elles pourront constituer des herbiers dans le futur. Des taches de zostères ne jouent pas un rôle écologique majeur à la différence des herbiers. La progression des herbiers de zostères est certes relativement importante mais les surfaces couvertes en 2017 restent faibles par rapport aux objectifs du GIPREB (Figure 4) à savoir un herbier continu de 0 à 3 m de fond à l’exception de la partie sud (Jaï) soit un recouvrement de 1 980 ha.


2ème partie

Le premier produit de la méthode de cartographie hyperspectrale est la réflectance du fond de l’étang. Cette première couche d’information permet de visualiser la présence ou non des herbiers en s’affranchissant des effets de la colonne d’eau. Elle pourrait a priori être utilisée comme produit de photo-interprétation en complément, voire à la place des orthophotographies.
Le second produit de la méthode de cartographie hyperspectrale est la carte des herbiers sur l’ensemble de l’étang.
La production de cette carte a nécessité une connaissance a priori des zostères sur la zone d’étude limitée à quelques patchs de référence. Sa configuration peut être adaptée localement en cas d’état écologique spécifique des herbiers afin d’en améliorer la précision.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité, ni dans l'exactitude des résultats des études, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos/Gardanne.