Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Étang de Berre)


Etude des ressources hydrologiques et hydrogéologiques - Bordures Sud et Est de l'étang de Berre (Fascicule 10)

Vignette périmètre
Producteur(s) : BRGM - Bureau de Recherches Géologiques et Minières
Type de producteur : Etablissements publics

Site du BRGM


Rapport, 1969


Bordure Sud et Est de l'étang de Berre
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Thèmes : Sols
Mots-clés : Géologie, Qualité des sols, Sédiments
Type d'étude : Exploratoire
Études connexes hors Enviro'Fos

Lien vers le fascicule 1 - Introduction

Vignette objectifs

Objectifs

Le présent opuscule constitue la suite et la dixième partie (fascicule 10) de l' "Etude hydrologique et hydrogéologique du sud-Est de la France". 

[Introduction présentée dans le fascicule introductif 1 :]

Cette étude avait comme objet principal, l'exécution d'une carte hydrogéologique au 1/100 000ème et d'une notice explicative. Elle visait à répondre à un besoin : celui de disposer de documents synthétisants les caractères hydrogéologiques principaux de la région économique, en définissant les différentes unités susceptibles d'être dégagées.

Ainsi conçu, ce travail pouvait donner une vue d'ensemble des ressources en eaux superficielles et souterraines, et fournir un cadre et un support à un inventaire exhaustif des emplois actuels de l'eau et les emplois potentiels, pour le développement des différents bassins. 


Conclusion

Les renseignements recueillis sur les bordures Sud et Est de l'étang de Berre ne mettent en évidence qu'une émergence importante : celle du canal du Rove, drainant les 3/4 de la série calcaro-dolomitique jurassique et crétacé de la Nerthe. Il ne reste donc par ailleurs place que pour des remontées faibles, cette faiblesse étant due à plusieurs causes :

  • exiguïté du bassin versant
  • perméabilité d'ensemble médiocre (karst peu développé, fractionnement intense des assises aquifères etc...)
  • présence de niveaux imperméables
  • disposition tectonique défavorable
  • pluviosité peu élevée
  • drainage artificiel intense.

La recherche de débits importants parait vouée à l'échec. Par contre, il n'est pas exclu que les alluvions de la plaine de Marignane puissent fournir localement les quantités d'eau nécessaires à de petits groupements urbains (1000 à 2000 personnes).

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.