Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Étang de Berre)


(FOS-SEA) Détermination des teneurs en sous-produits de chloration dans les organismes marins du Golfe de Fos

Vignette périmètre
Producteur(s) : IECP - Institut Ecocitoyen Pour la Connaissance des Pollutions
Type de producteur : Associations

Site de l'IECP


Mémoire de stage, 2019


Golfe de Fos
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Durée de l'étude : 3 ans
Vignette objectifs

Objectifs

L’objectif de ce stage est tout d'abord de développer une méthode analytique permettant de doser le 2,4,6-tribromophénol (TBP), dans les organismes marins prélevés dans le Golfe de Fos en novembre 2017, car il est un sous-produit de chloration (SPC) présumé le mieux accumulé dans les organismes marins.

Pour cela, une méthode d'extraction suivie d'une analyse par chromatographie gazeuse couplée à un détecteur d’électrons (GC-ECD) sera mise au point pour identifier et quantifier, le 2,4,6-tribromophénol dans différentes matrices environnementales : muscles et foies de congres, oursins et moules.

Dans un second temps, les résultats seront analysés de façon statistique. Ces mesures permettront d’améliorer les connaissances de bioaccumulations du TBP dans différents organismes en fonction des espèces, de leur localisation, de leur place dans la chaîne alimentaire, de leur morphologie… La finalité de cette étude est de savoir, à terme, s'il peut y avoir un risque pour le consommateur.


Vignette conclusion

Conclusion

Après plusieurs essais, l'extraction par les ultrasons du 2,4,6-TBP a été privilégiée, suivie d'une étape de purification par SPE Florisil. La détection des composés s'est effectuée par la GC-ECD qui présente une sensibilité plus fine aux molécules halogénées. La fiabilité de la méthode a été évaluée par linéarité, répétabilité et la détermination des limites de détection et de quantification. Les résultats démontrent de la fiabilité de la méthode d'analyse avec des rendements supérieurs à 80%.

La méthode d'analyse a été appliquée aux échantillons marins, muscles de congres et oursins, où les concentrations en 2,4,6-TBP ont pu être déterminées. Il s'est avéré que les oursins avaient un taux en 2,4,6-TBP plus élevé que dans les muscles du congre. On peut noter que les oursins ont un taux de matière grasse plus important, ce qui peut favoriser la bioaccumulation. C’est d’ailleurs avec la matière grasse que la concentration en 2,4,6-TBP a montré le plus de corrélation au sein de chaque espèce. Chez les congres, la concentration normalisée à la matière grasse semble généralement plus élevée chez les jeunes. Cette différence de concentration pourrait être expliquée par un changement de mode de vie ou un métabolisme d'élimination différent de ce polluant en particulier.

Au niveau de l'influence de la zone géographique, il n'y a pas de tendance clairement établie pour les 3 zones du Golfe de Fos prédéfinies (Darse, Est, Ouest). Malgré une homogénéité des teneurs en 2,4,6-TBP selon leur site de prélèvement, la présence des concentrations élevées éloignées des exutoires reste à préciser. Répéter les mesures et les étendre à d’autres espèces ou à d’autres lieux non-exposés, par exemple, permettraient de confirmer et de préciser l’origine du 2,4,6-TBP retrouvé dans les organismes du Golfe de Fos.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.