Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Étang de Berre)


Etude de la qualité de l'air - Arles Campagne 2019

Vignette périmètre
Producteur(s) : AtmoSud
Type de producteur : Associations

Site d'AtmoSud


Note, 2020


Arles et ZI de Saint-Martin-de-Crau
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Durée de l'étude : 1 an
Thèmes : Air
Mots-clés : Oxydes d'azote (NOx), Trafic routier
Type d'étude : Mesure
Vignette objectifs

Objectifs

Depuis 1999, AtmoSud surveille la qualité de l’air de la ville d’Arles par le suivi en continu de polluants atmosphériques réalisé par la station d’observation implantée boulevard des Lices. Des mesures complémentaires sont également effectuées régulièrement comme en 2007 et 2012 en différents quartiers de la ville ou en 2013 quartier le Bigot.

En 2019 une séquence d’observation complémentaire est menée en partenariat avec la ville d’Arles, en lien avec le questionnement de la ville, de Comités d'Intérêt de Quartiers et de la députée de la circonscription.

L’objectif de cette nouvelle séquence d’observation et d’évaluer l’impact du trafic routier sur la qualité de l’air dans différents quartiers de la ville et en particulier aux abords de la N113, quartier Roquette. Cette campagne de surveillance permet :

  • d’apprécier les niveaux en regard de seuils réglementaires, 
  • d’observer l’évolution dans le temps de ces niveaux notamment par rapport à 2012,
  • d’ajuster les sorties cartographiques de représentation de la pollution au niveau de la zone d’Arles mais également dans le Sud de Saint-Martin-de-Crau.

Vignette conclusion

Conclusion

Des niveaux représentatifs des zones péri-urbaines

[…] Concernant le dioxyde d’azote, les niveaux moyens annuels estimés par tube passif n’ont présenté aucun dépassement des valeurs limites réglementaires, aussi bien au niveau des sites de fond urbain qu'à proximité du trafic. De plus, les concentrations les plus importantes ont été observées au niveau du centre-ville d’Arles et non pas en proximité de la N113, et sont cohérentes avec les valeurs généralement observées sur la région. La densité du bâti participe à l’accumulation des polluants et confère à ces lieux les niveaux annuels les plus élevés.

Mesures en continu par l’intermédiaire d’une station mobile quartier Roquette

[…] Si les mesures à cette station sur l’année n’ont montré aucun dépassement des valeurs limites réglementaires pour les polluants concernés, elles ont cependant présenté des dépassements pour les PM10 des lignes directrices proposées par l’OMS et des dépassements ponctuels des seuils de recommandations, ce qui est cependant observé sur une très grande partie des stations de la région.

Amélioration des données issues de la modélisation

La modélisation de la concentration moyenne annuelle 2018 en NO2 au niveau de Saint-Martin-de-Crau indiquait par exemple une zone « rouge », c’est-à-dire une zone dépassant la valeur limite réglementaire annuelle (40 µg/m3 /an), au niveau de la Zone Industrielle. Les mesures menées en 2019 n’ont cependant montré aucune particularité, ni en été ni en hiver, avec des niveaux en NO2 mesurés en 2 points au cœur de la Z.I. égaux aux niveaux de fond.

Les émissions atmosphériques en ce lieu proche de Saint-Martin-de-Crau, en lien principalement avec le transport routier, existent bel et bien mais le caractère dispersif de cette zone conduit à des concentrations modérées dans l’air ambiant de l’ordre de 15-20 µg/m3 /an en NO2.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.