À vous la parole

Accueil > Enviro'Fos / Gardanne > Plate-forme Enviro'Fos / Gardanne > Diagnostic qualitatif/quantitatif et analyse de l'évolution des risques sur la nappe de la Crau

Enviro'Fos / Gardanne

 

Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Fos / Gardanne)


Diagnostic qualitatif/quantitatif et analyse de l'évolution des risques sur la nappe de la Crau

Diagnostic qualitatif/quantitatif et analyse de l'évolution des risques sur la nappe de la Crau
Producteur(s) : SYMCRAU - Syndicat Mixte de gestion de la nappe prhéatique de la Crau
Type de producteur : Collectivités

SYMCRAU


Synthèse, 2009


Nappe de la Crau
Périmètre : Etude à périmètre élargi
Thèmes : Eaux souterraines
Mots-clés : Faune, Nappe de la Crau, Nitrate, Zones humides
Type d'étude : Mesure
JPEG SYMCRAU

Objectifs

Compte tenu de son importance (notamment soulignée par sa classification parmi les aquifères patrimoniaux du Bassin Rhône-Méditerranée-Corse) et de l'originalité de son fonctionnement, la nappe de la Crau est depuis de longues années l'objet d'études diverses. Le Syndicat Mixte d'Etudes et de Gestion de la Nappe Phréatique de la Crau, nouveau gestionnaire de cet espace naturel remarquable a souhaité disposer d'un bilan qualité / quantité de la nappe de la Crau et d'une analyse de l'évolution des risques auxquels elle est soumise. 

Pour ce faire, la première phase du rapport comprend un volet " recherche et compilation des données existantes " en vue :

  • de tirer parti des informations déjà rassemblées dans les travaux existants afin d'alimenter l'état des

    lieux relatif à l'entité hydrogéologique de la Crau,

  • de faire une analyse critique des données disponibles au regard des problématiques particulières (qualité, quantité, risques) de l'étude et de celle plus globale de la gestion durable de la ressource en eau.

La seconde phase, pour sa part, pose les bases à la mise en place d'une politique de gestion intégrée de l'aquifère de la Crau via notamment la proposition de différents scénarios de restructuration / densification du réseau de surveillance des eaux souterraines. 



Conclusion

DEVELOPPEMENT DES CONNAISSANCE SUR LA PROBLEMATIQUE QUANTITATIVE 

  • 1) Irrigation :

Une analyse spécifique sur la thématique irrigation est inévitable, l'irrigation représentant " le plus grand donneur d'eau à la nappe ". A cet effet, la démarche retenue devra notamment permettre de diminuer les marges d'incertitude quant aux volumes d'eau mobilisés et aux surfaces réellement irriguées.

Le repérage des surfaces irriguées (foin de Crau et vergers) doit être finalisé. Le Comité du Foin de Crau doit être encouragé dans ce sens, afin de spatialiser définitivement les zones d'apport de l'irrigation.

Un état des lieux précis des volumes d'eau distribués par secteur doit être établi. La mise en place d'une campagne de mesures estivales, aux points clés du maillage du réseau pourrait ainsi apporter des précisions quant aux volumes réellement mobilisés.

  • 2) Pluviométrie :

Une approche basée sur des bilans hydrologiques a été entreprise au point de mesure P29 (point de mesure déjà exploité dans le cadre de la mise en place du modèle MARTCRAU). Afin de valider les apports par la pluie, une modélisation sous GARDENIA à partir d'ouvrages de suivi situés hors influence des irrigations et des pompages et pour lesquels des chroniques piézométriques suffisamment longues sont disponibles, est recommandée.

  • 3) Prélèvements :

Afin de dégager les tendances évolutives en termes de sollicitation à la nappe, une démarche spécifique sur les prélèvements doit être menée afin d'alimenter une base de données évolutive sous SIG. A ce titre, les bases de données établies dans le cadre de la présente étude pourraient servir de support à une actualisation et à une intégration périodique des métadonnées.

  • 4) Entrées naturelles NE :

Les flux de Nord-Est ont été évalués à partir du modèle MARTCRAU, selon l'hypothèse d'une conservation des volumes " entrée/sortie ". Les chiffres avancés apparaissent comme faibles comparativement aux ordres de grandeurs des autres types d'apport. 

D'une part, des indéterminations sur la localisation de ces zones d'apport existent. Une campagne de terrain spécifiquement centrée sur le repérage des sources identifiables à la base des calcaires et des colluvions (massif de Vernègues) doit être envisagée.

Des campagnes hivernales et estivales de jaugeage de ces dernières pourraient ensuite être menées afin d'apprécier les débits d'apport par la frange nord est du territoire d'étude.

  • 5) Sorties naturelles sur la nappe libre de Crau :

Les points de sortie et volume associés mériteraient une attention particulière. La plupart des valeurs sont issues des résultats du modèle MARTCRAU. Il apparaît donc intéressant de développer des suivis des vidanges des étangs afin de valider les volumes de sortie.

En résumé, des campagnes de repérage et de jaugeage pourraient être envisagées afin de valider les volumes des sorties naturelles. Ces données pourraient ainsi servir d'éléments de calage complémentaire au modèle MARTCRAU ou autre et ainsi diminuer les incertitudes sur les autres paramètres de calage.

La recherche d'une corrélation entre les niveaux de nappe et les débits de vidange des sorties naturelles pourrait ainsi être envisagée. 

DEVELOPPEMENT DES CONNAISSANCES SUR LA PROBLEMATIQUE QUALITATIVE 

  • 1) Centre de traitement et de valorisation des déchets :

Les différentes démarches entreprises dans le cadre de l'identification et de la caractérisation des décharges (sauvages et déclarées) ont montré leurs limites. En effet et ce malgré les enquêtes réalisées directement auprès des communes, de nombreuses incertitudes demeurent quant au nombre, à l'emplacement et à la caractérisation des sites de stockage de déchets, anciens et actuels.

Tout questionnement sur ces points nécessiterait en effet la réalisation d'une étude (de type diagnostic au minimum) à part ayant, entre autres comme objectifs :

  • de géoréférencer chaque site,

  • d'étudier des photographies aériennes historiques pour spécifier leurs emprises au sol,

  • de faire une synthèse des données d'archives disponibles (communales, privées, DRIRE, ...),

  • de spécifier la nature des déchets entreposés,

  • de caractériser les contextes géologiques et hydrologique locaux.

Dix sites de stockage des déchets sont apparus particulièrement problématiques vis-à-vis de la ressource en eau et ont été classés, de fait, en priorité 1. Les tableaux présentés dans le cadre du " rapport diagnostic de phase 1 "en font un bref récapitulatif. 

  • 2) Carrières :

Concernant les sites de Fos 3 (Nord Ouest du Ventillon), Fos 9 (Nord Est du carrefour de la Fosette) et Ist 16 (Sud du parc de l'artillerie), il semble intéressant de mener des diagnostics approfondis de site afin de spécifier, précisément, leur degré de dangerosité vis-à-vis de la ressource en eau et, le cas échéant, de proposer la mise en oeuvre de mesures conservatoires appropriées.

Mise en place de points qualité amont-aval sur les sites suivants répertoriés dans les activités carrières :

  • Fos 3 : Nord Ouest du Ventillon,

  • Fos 9 : Nord Est du carrefour de la Fosette,

  • Istres 16 : Sud du parc de l'Artillerie.

Ceci pourra éventuellement être étendu aux autres sites classés respectivement en priorité 2 dans l'étude DRIRE/CG 13 et en priorité 1 dans le cadre de la présente étude.

  • 3) Assainissement collectif :

Quatre dispositifs sont retenus comme prioritaires. Des campagnes de suivi des eaux d'irrigation et des eaux souterraines proches des canaux pourraient être mises en place.

  • 4) Actualisation de la cartographie d'occupation des sols – suivi des pressions exercées sur la nappe de la Crau :

La cartographie d'actualisation des sols proposée, doit être complétée. Ce document est un support de démarrage vers la mise en place d'un outil de suivi de l'évolution des territoires sur la nappe de la Crau, afin d'être exploitée en tant qu'indicateur des pressions exercées sur la nappe. Pour ce faire, il est essentiel de définir un porteur de projet et des partenaires prêt à s'impliquer dans cette tâche.

En conclusion, les travaux effectués par le prestataire dans le cadre de la première phase de l'étude a conduit à la création de nombreuses bases de données remises au SYMCRAU ; celles-ci devront faire l'objet de mises à jour régulières afin que le Syndicat dispose de données actualisées et récentes. 



Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.

Aucun jugement, ni dans la qualité, ni dans l'exactitude des résultats des études, n'est porté par le SPPPI PACA et les partenaires du projet Enviro'Fos/Gardanne.