Affichage détaillé (Plate-forme Enviro'Étang de Berre)


Suivi 2016 de la qualité de l'Arc et de ses principaux affluents

Suivi 2016 de la qualité de l'Arc et de ses principaux affluents
Producteur(s) : SABA - Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc
Type de producteur : Collectivités

SABA


Rapport, 2017


Trets / Rousset / Meyreuil / Fuveau
Périmètre : Etude localisée
Suivi 2016 de la qualité de l'Arc et de ses principaux affluents

Objectifs

Le Syndicat Intercommunal du Bassin de l'Arc (SABA) assure la maitrise d'ouvrage du suivi de la qualité des cours d'eau du bassin versant de l'Arc.

Le suivi 2016, comme les précédents, poursuit les objectifs suivants : 

  • établir un diagnostic physico-chimique, bactériologique et hydrobiologique des principaux cours d'eau du bassin de l'Arc ;
  • évaluer l'état des masses d'eau ;
  • comparer cet état à ceux dressés les années antérieures (évolution dans le temps) ;
  • fournir des éléments d'information au maitre d'ouvrage, d'une part pour évaluer les actions préconisées par le SAGE et mises en œuvre dans le cadre du contrat de rivière et, d'autre part, pour orienter les investissements à venir pour la reconquête de ces milieux.

Le présent document réalise la synthèse des investigations réalisées en 2016 ; ces prestations faisant l'objet de 2 lots : les analyses physicochimiques et jaugeages (lot 1), les analyses hydrobiologiques (lot 2).

Il intègre également les résultats des suivis réalisés sous maitrise d'ouvrage de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée et Corse (Réseau de Contrôle et de Surveillance, Réseau de Contrôle Opérationnel).


Conclusion


Concernant l'Arc

Le suivi 2016, basé sur 4 campagnes physicochimiques et 1 campagne hydrobiologique, indique une qualité de l'Arc dégradée. Les problèmes de qualité physicochimique s'observent surtout en période d'étiage (lors des campagnes de février, mai et aout en 2016) et concernent principalement le phosphore (concentrations excessives dans l'eau de l'Arc) ainsi que l'ammonium et les nitrites dans une moindre mesure. L'origine principale de ces nutriments étant les rejets d'eaux usées domestiques, il convient de poursuivre les efforts de collecte et de traitement des effluents urbains.
Les indices biologiques (IBG, IBD) n'étant pas mesurés dans toutes les stations, l'état écologique 2016 n'est connu qu'en 6 secteurs du cours d'eau où il est globalement moyen, hormis dans le secteur amont de l'Arc au Tholonet (station A239) où la qualité est médiocre.

Concernant les affluents 

Le suivi 2016, basé sur 4 campagnes physicochimiques et 1 campagne hydrobiologique, donne une vision dégradée de la qualité des affluents de l'Arc, de moyen à médiocre, à l'exception de la Torse qui est de bonne qualité.

Vous souhaitez apporter votre contribution à Enviro'Fos/Gardanne ?Un formulaire de contact est à votre disposition afin de nous faire parvenir de nouvelles études ou vos remarques et éventuelles modifications à apporter au contenu présenté.