SPPPI Paca - Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles

Ce qu'ils en disent

18/11/2022

Pierre Aplincourt, 50 ans du SPPPI PACA
Pierre Aplincourt, 50 ans du SPPPI PACA

La première démarche que le SPPPI a engagée a été une démarche de type réglementaire avec la sortie de norme de rejets puisqu’à l’époque [à sa création, dans les années 1970] il n’y avait pas de norme nationale, ni européenne. Le premier travail du SPPPI a été de se préoccuper et de sortir des normes, ce qui n’était pas un exercice facile, pour que chacun sache quels étaient les objectifs. Très vite tous les acteurs ont joué le jeu. Tout le monde avait compris qu’il fallait avancer.

Pierre Aplincourt, Ex-Président, FNE PACA

Gérard Férréol, 50 ans du SPPPI PACA
Gérard Férréol, 50 ans du SPPPI PACA

Nous avons travaillé ensemble et avons mis sur pied ce qui, aujourd’hui, est le SPPPI PACA. À l’époque, nous étions encore sur des idées générales. Aujourd’hui, nous sommes passé dans l’opérationnel. Pour moi, c’est un progrès.

Gérard Férréol, Représentant, Environnement Industrie

Marie-Claude Dho Fiandino, 50 ans du SPPPI PACA
Marie-Claude Dho Fiandino, 50 ans du SPPPI PACA

Les collectivités ont compris l’intérêt que pouvait représenter le SPPPI comme maillon afin de permettre de travailler sur la concertation de manière apaisée, indépendante et efficace.

Marie-Claude Dho Fiandino, Directrice adjointe stratégie environnementale, Métropole Aix-Marseille Provence

Jean-Philippe Murru, 50 ans du SPPPI PACA
Jean-Philippe Murru, 50 ans du SPPPI PACA

Quand nous avons appris le fonctionnement collégial du SPPPI PACA, nous avons décidé de le rejoindre, en tant que représentant des salariés. C’était le seul moyen qu’on avait pour arriver à ne pas avoir de main-mise sur les sujets et d’avoir un débat et des échanges qui permettent d’avancer.

Jean-Philippe Murru, Représentant, CGT PACA

Yves Noack, 50 ans du SPPPI PACA
Yves Noack, 50 ans du SPPPI PACA

Le SPPPI avait deux objectifs : développer la concertation, magnifiquement réussi avec le dispositif RÉPONSES, et de se régionaliser à la suite de la création du SPPPI Fos-Berre pour devenir le SPPPI PACA.

Yves Noack, Directeur de recherche, CEREGE

Muriel Andrieu-Semmel, 50 ans du SPPPI PACA
Muriel Andrieu-Semmel, 50 ans du SPPPI PACA

Je remercie le SPPPI d’avoir œuvré dans cette concertation qui permet de rapprocher, d’éviter une rupture et de cultiver cette interface avec les activités du bassin industrialo portuaire.

Muriel Andrieu-Semmel, Direction protection environnement, Ville de Marseille

Je trouve que le SPPPI PACA est un exemple. Bravo !

Christian Chicot, Directeur du Pôle Population, Ville de Gonfreville l'Orcher

Jean-Michel Diaz, 50 ans du SPPPI PACA
Jean-Michel Diaz, 50 ans du SPPPI PACA

L’ensemble des industriels ont apprécié dans le SPPPI notamment la méthodologie de concertation développée autour du dispositif RÉPONSES. Il a développé un modèle qui fonctionne et, sur ce volet complémentaire, il aura un rôle à jouer. Merci au SPPPI d’avoir ouvert cette voie et de construire les bases de dialogue. Il y a besoin de cette ouverture sur l’ensemble de la population pour informer. Un super défi devant nous.

Jean-Michel Diaz, Président du GMIF

Anne-Cécile Rigail, 50 ans du SPPPI PACA
Anne-Cécile Rigail, 50 ans du SPPPI PACA

Le SPPPI PACA est un très bel exemple. J’appelle tous les SPPPI de France à faire ce travail de mission d’orientation stratégique afin d’avoir une connaissance partagée des acteurs sur chaque territoire et d’utiliser le SPPPI au plein de son potentiel. Les SPPPI ont leur place. Il faut avoir le SPPPI comme une base arrière ou un tremplin de lancement qui réunit suffisamment et souvent un public très averti pour travailler ensemble. Cette énergie doit rejoindre le grand public au service d’une culture du risque partagée.

Anne-Cécile Rigail, Cheffe du service des Risques Technologiques, DGPR

Ginette Vastel, 50 ans du SPPPI PACA
Ginette Vastel, 50 ans du SPPPI PACA

Le SPPPI PACA, qui est très bien structuré, a déjà regroupé tous les habitants. C’est une structure idéale pour étudier en amont pour pouvoir déminer des points durs. Le SPPPI a un vrai rôle de facilitateur. RÉPONSES, j’aime beaucoup ! C’est aller vers les gens, mais surtout revenir vers eux.

Ginette Vastel, Vice-présidente, FNE France

Irma Appora, 50 ans du SPPPI PACA
Irma Appora, 50 ans du SPPPI PACA

Le SPPPI est un intermédiaire et un lien entre tous les intervenants. Il faut développer la concertation comme l’a fait le SPPPI PACA autour de la pollution. Ça permettrait de mobiliser les riverains, d’introduire les scientifiques et de rassembler tout le monde autour d’un sujet commun.

Irma Appora, Chargée prévention des Risques, Pôle technique - Prévention et gestion des risques, Communauté Urbaine d’Arras

50 ans du SPPPI PACA
50 ans du SPPPI PACA

Le SPPPI est une belle expérience pour débloquer la confiance. Il faut persévérer. Il ne faut pas uniquement échanger sur un sujet en désaccord, mais mettre en place des actions. Il faut donner un gage.

Participant(e), 50 ans du SPPPI PACA

Thomas Huchon, 50 ans du SPPPI PACA
Thomas Huchon, 50 ans du SPPPI PACA

Ce temps que vous recréez va permettre de vous distancier de cette baisse de QI provoquer par la notification, de reprendre un peu le contrôle sur votre cerveau, d’avoir la capacité de reprendre l’ascendant sur vos propres émotions et, d’une certaine manière, de recréer les conditions d’un débat, d’une discussion plus sereine. Ces outils numériques créés l’illusion d’une forme de capacité de relation sociale hyper facilitée, alors qu’en réalité ils nous enferment chacun dans une réalité que nous croyons ou détestons déjà. Dans cette dynamique, il devient difficile d’avoir une conversation.

Thomas Huchon, Journaliste d’investigation, spécialiste du numérique